Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

La côte ouest de Kuta (Lombok)

Jeudi 21 juin – Bien que Kuta ne soit pas l’éden dans lequel nous nous apprêtions à poser nos sacs-à-dos quinze jours, nous décidons de ne pas partir avant de l’avoir exploré tout à fait. Nous suivons la route pleine de trous qui mène à sa côte ouest.

DSCF1939-resized

Nous sommes parfois interpelés par des enfants qui ont appris la formule “trick or treat”, “des friandises ou des bêtises”.

DSCF1822-resized

On croise aussi des troupeaux de buffles de stature moins imposante que ceux déjà vus en Inde ou au Sri Lanka.

DSCF1863-resized

Nous atteignons la première plage, Mawan, après huit kilomètres. Elle se referme sur elle-même comme un croissant. Un vieil arbre étend ses larges branches sur le rivage.

DSCF1843-resized

De nombreux bâteaux de pêche s’alignent près du village, avec de superbes filets blancs comme des voiles de mariées.

DSCF1850-resized

Nous sommes frappés par l’imagination des pêcheurs qui ont recyclé ballons, tongs et autres trouvailles en plastique pour assurer la flottaison de leurs pièges tissés.

DSCF1888-resized

Après huit nouveaux kilomètres de montagnes russes, nous débouchons sur Mawi dont les surfeurs apprécient les tubes. On lui trouve une lointaine ressemblance avec la baie d’Halong à laquelle nous avons renoncée en éliminant le Viêtnam de notre parcours. Il y a en effet de gros rochers en pleine mer et nous distinguons très bien une interminable chaîne de montagnes de l’autre côté de la baie.

DSCF1868-resized

Un petit sentier à flanc de colline longe la mer agitée.

DSCF1870-resized

Il offre une vue magique sur une crique déserte. Après un bol de nouilles à Mawi, nous repartons à travers les champs de tabac pour gagner Selong Blanak.

S0021894-resized

Le sable y est d’une douceur et d’une blancheur incroyables. La plage est large et ravissante.

DSCF1919-resized

Nous ne croisons que deux autres touristes, Elise et Sébastien, qui sont aussi nos sympathiques voisins de chambre à Kuta. Ils voyagent depuis le mois d’octobre dernier et se dirigent maintenant vers le Sri Lanka. Vous pouvez les suivre sur http://tdmicietailleurs.wordpress.com/

DSCF1921-resized

Ce jour-là, ils sont en grande conversation avec un champion de surf qui nous raconte son passage à Biarritz.

DSCF1934-resized

Sandrine est encore plus fascinée par l’expression d’un homme en train de tailler du bois pour rafistoler un bâteau de pêche. Son geste est rapide, assuré, et ne l’empêche pas de discuter vivement et de rire avec ses compagnons. Antoine devra s’y reprendre à plusieurs fois pour saisir une image immobile de ses grands yeux sous le chapeau de paille.

DSCF1947-resized

Depuis le village, nous suivons un chemin de terre et contournons une vache grâcieuse en train de paître.

DSCF1950-resized

L’océan est toujours au bout du chemin avec ses variations de bleus et de verts. Le vent s’engouffre dans nos cheveux, nos narines et nos oreilles. Il n’y a plus qu’à se taire.

No tags for this post.