Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Derniers jours à Kuta (Bali)

Dimanche 1er juillet – Nous sommes de retour à Bali et nous nous établissons à Kuta. Le voyage prend fin bientôt et nous avons envie de profiter des dix derniers jours en ne faisant… rien ! On peut dire que nous aurons la vie facile ici.

DSCF2418-resized

Antoine remonte sur les planches et apprécie de marcher seulement dix minutes à travers les Gangs pour trouver des vagues de sable d’environ 1,50 m. Elles sont chaque jour au rendez-vous, il n’y a qu’à se renseigner sur les horaires des marées.

DSCF2427-resized

Nous avons trouvé un charmant hôtel, le plus beau à vrai dire que nous ayons eu en Indonésie. Antoine a pu bien négocier car nous restons dix jours. Nous avons donc une piscine, un charmant pavillon pour le petit-déjeuner, et luxe suprême dont nous avions dû nous passer depuis longtemps : de l’eau chaude !

DSCF2545-resized

La plage est toujours aussi fréquentée avant le coucher du soleil. Les Balinais se baignent tout habillés ou organisent des matchs de foot.

S0052564-resized

Le soir, Legian est surpeuplée d’Australiens. C’est la rue principale de Kuta où se succèdent les boîtes de nuit. Ils portent presque tous le même T-shirt estampillé Bintang, la bière locale. Bof.

DSCF2619-resized

Grâce à Elise et Sébastien que nous retrouvons avant leur départ pour le Sri Lanka, nous buvons des cocktails gratuits au Sky Garden qui offre de 21h à 22h trois types de boissons alcoolisées pour les étrangers uniquement.

DSCF2760-resized

Nous testons aussi la thérapie du poisson : les pieds dans l’aquarium, nous laissons de tous petits spécimens nettoyer notre peau. La sensation n’est pas désagréable, ils sont moins voraces que nous l’avions supposé. Antoine a eu plus de succès que Sandrine, sans doute à cause de sa pilosité ?

DSCF2718-resized

Nous commençons à bien connaître les Gangs de Kuta, ces ruelles étroites qui serpentent comme un vrai labyrinthe.

DSCF2720-resized

Malgré le peu d’espace, ce sont plus que des lieux de passage. On y joue aux échecs, on y discute tard devant les boutiques. Même lorsqu’il y a des travaux, on arrive toujours à se faufiler entre deux plaques de tôle.

DSCF2722-resized

Les ouvriers y travaillent jour et nuit. Certains commerçants nous reconnaissent. D’autres, masseuses, restaurateurs, loueurs de scooters et voyagistes insistent toujours pour nous vendre leurs services avec le sourire.

DSCF2634-resized

On y croise aussi des femmes chargées de renouveler les offrandes pour les dieux et les démons (il ne faut pas faire de jaloux et maintenir l’équilibre).

DSCF2637-resized

Notre voisin de chambre, Michael, devient rapidement, comme nous essaierons de le lui expliquer, “l’ami du petit-déjeuner”. Chaque matin nous nous retrouvons sans nous être concertés autour de la table basse sous le pavillon de chaume réservé aux invités. Par un heureux hasard, il se trouve qu’il a également participé à Burning Man. Il est américain et s’est converti au bouddhisme.

DSCF2643-resized

Grâce à lui, nous retournons dans les rizières de Jatiluwih pour partager une nouvelle expérience.

DSCF2665-resized

Gédé, le tatoueur de notre Gang, lui a proposé de nous accompagner jusqu’à une rivière qu’il affectionne. Peu de personnes la connaissent, c’est comme un secret qui nous est révélé. D’ailleurs Gédé vient ici pour accéder à une certaine forme de spiritualité.

DSCF2688-resized

Il nous initie aux rites hindous permettant de communiquer avec l’esprit de l’eau.

DSCF2698-resized

Laver son corps et son esprit avant de demander une faveur. Cracher trois fois l’eau de la rivière et en absorber ensuite trois gorgées.

DSCF2705-resized

Peter, un autre Américain farfelu, s’accroche aux pierres au fond de l’eau pour résister au courant.

DSCF2714-resized

Gédé a emmené son fils et un ami, Franker, derrière Sandrine sur la photo.

DSCF2715-resized

L’eau est fraîche et nous nous sentons vraiment purifiés après plusieurs bains.

DSCF2818-resized

De retour à Kuta, nous poussons la porte d’un hôtel de charme, juste pour voir… Il dispose d’un jardin exotique et d’une piscine fabuleuse qu’il nous est permis d’utiliser bien que nous ne soyons pas résidents. Ils ressemblent au décor de certains temples que nous avons pu visiter. C’est assez magique.

DSCF2530-resized

Mardi 10 juillet, nous quittons Bali. Ce fut vraiment pour nous la destination idéale pour terminer notre périple. Il nous coûte de laisser derrière nous ce petit paradis. Nous sommes aussi partagés entre la joie de retrouver nos familles et amis, et le vertige de mettre un terme à l’aventure du voyage, après un an. Le temps béni de la route est derrière nous à présent. C’est l’heure du bilan. Nous vous le partagerons dans un prochain article.

No tags for this post.