Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Volontaires aux côtés de Destiny Rescue

Dimanche 29 avril – Nous avons rejoint en bus et retrouvé Chris, une Australienne avec laquelle nous avions fait notre trek au Pérou. Nous avions gardé le contact et savions qu’elle venait un an au aider une . Lorsque nous avons reçu son message collectif appelant de nouveaux volontaires, nous étions justement en Australie. Nous avons pensé que ce serait l’occasion de vivre une belle expérience et avons rempli les formulaires de candidature. L’ s’appelle Destiny Rescue et vient en aide aux enfants de 3 mois à l’adolescence. Une jeune fille vient même d’entrer à l’université.

DSCF0323-resized

Le lundi, notre premier jour, nous découvrons les deux centres d’accueil de l’ONG. Thavary, assistante sociale salariée pour Destiny Rescue le jour et étudiante le soir, nous conduit d’abord au Daycare Center qui prend soin des plus jeunes jusqu’à 7 ans.

DSCF0326-resized

Nous sommes assaillis par de joyeux bambins qui nous tendent les bras, se jettent dans nos jambes et ne demandent qu’à jouer.

DSCF0334-resized

Ils sont douchés sur place et nourris le matin et pour le déjeuner. La cuisinière prépare les repas pour tout ce petit monde (une soixantaine de bouts de choux).

DSCF1754-resized

Une sacrée tablée !

DSCF1778-resized

Ils ont ensuite différents ateliers. Ils aiment chanter et danser.

DSCF0430-resized

Mais le must, ça reste la séance de maquillage.

S0180368-resized

Nous quittons ce touchant chahut pour nous rendre à pieds à , l’un des trois villages dont s’occupe l’ONG.

DSCF1799-resized

En fait de village, ça ressemble plus à un bidonville…

DSCF1807-resized

Les ruelles de bois entre les maisons sur pilotis couvre une véritable mer de déchets. On imagine bien la situation quand la pluie fait remonter tout ça…

DSCF1840-resized

L’après-midi, nous restons au Learning Center qui se charge des plus grands. Ils peuvent ici aussi se laver, manger avant d’entrer en classe et déjeuner vers 11h. C’est probablement leurs seuls repas de la journée. Ils viennent au centre le matin ou l’après-midi pour une remise à niveau. L’autre partie de la journée, ils vont à l’école publique (en fait payante).

DSCF1847-resized

En plus de la cuisinière et des professeurs, une couturière confectionne les uniformes et effectue différents travaux pour Rhonda, une autre volontaire qu’on adore. Elle a fait faire près de deux cents coussins pour la sieste des enfants.

P1070785-resized

Le matin, les enfants arrivent entre 7h et 7h30. Tout le monde se met en rang pour le petit-déjeuner.

DSCF2452-resized

La base du repas de midi reste le riz.

DSCF1895-resized

L’équipe mange un peu plus tard, assise en tailleur dans le préau.DSCF1893-resized

Après ça, il n’y a plus qu’à faire la vaisselle !

DSCF1941-resized

A 16h, les tuk-tuk du centre reconduisent les enfants chez eux. Il n’y en avait qu’un lorsque nous sommes arrivés mais un deuxième vient d’être acheté.

DSCF1947-resized

On n’oublie pas les portraits du roi et de ses parents en-dessous du drapeau cambodgien.

DSCF2170-resized

Le 9 mai, la saison des pluies a officiellement commencé. Nous avons connu quelques journées bien arrosées en effet !

DSCF2180-resized

Tout le monde prend ça avec philosophie et personne ne sort sans son attirail.

DSCF2188-resized

Notre mission n’a pas été facile. Nous avons, chacun avec un travailleur , créé un espace de jeux pour deux enfants que nous interrogions mine de rien sur leur vie à la maison, le but étant de savoir s’ils sont en sécurité et/ou s’ils auraient besoin d’une aide supplémentaire.

P1010348-resized

Antoine travaillait en binôme avec Bunleak, un jeune homme avec le coeur sur la main.

P1070867-resized

Sandrine travaillait avec Thavary, au centre entre les deux comptables. Pendant les interviews, nous consignons tout dans notre meilleur anglais sur un formulaire adapté.

P1070871-resized

L’équipe est relativement jeune et forme une grande famille.

P1070791-resized

Sandrine a aussi eu l’occasion de fréquenter un centre de soins et un hôpital avec Thavary. La petite fille ci-dessus avait été mise K.O par une pharyngite et ne se réveillait pas. Impressionnant ce petit corps qui ne répondait plus pendant des heures. Après trois jours sous perfusion, et avec toute sa famille autour d’elle, elle a retrouvé le sourire.