Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Au pays de Galle

Lundi 7 avril – Nous rendons scooter et clef de chambre à Unawatuna pour nous projeter à un saut de puce à Galle, la grande ville du sud, avec son fort classé et son parfum d’Europe. Construit par les Portugais, occupé par les Hollandais puis les Anglais, il garde un petit côté colonial, XIXe et romantique. C’est un petit village derrière des remparts, calme et tranquille, avec la mer, toujours.

DSCF0607-resized

Près de la mosquée, un marchand ambulant vend des pâtisseries dans une petite vitrine portable.

DSCF0602-resized

La boîte postale est tout ce qu’il y a de plus britannique !

DSCF0631-resized

Il y a des maisons un peu délaissées mais encore belles qui voient passer les jeunes filles sous leurs ombrelles.

DSCF0679-resized

DSCF0701-resized

Dans une galerie, on retrouve des tas d’affiche rétro, du temps où le Sri Lanka s’appelait encore Ceylan.

DSCF0706-resized

Même les voitures viennent d’un autre âge.

DSCF0707-resized

On retrouve le plaisir de se promener à pieds dans des petites ruelles.

DSCF0742-resized

C’est vraiment un endroit hors du temps.

DSCF0765-resized

Mamie à sa fenêtre…

DSCF0771-resized

Il y a encore un terrain militaire important dans le fort.

DSCF0778-resized

Nous devions quitter le Sri Lanka le 4 avril, mais nous sommes contents d’avoir pu prolonger notre séjour d’une semaine. Le moment de partir arrive quand même. Nous partageons une voiture avec deux locaux jusqu’à la proche banlieue de Colombo. Un homme totalement ivre décide de payer nos tickets de bus jusqu’à Colombo et chante pendant près d’une heure en joignant les mains devant nous !

DSCF0831-resized

A Colombo, on connaît la musique. On prend nos tickets à la gare dans la foulée pour monter à bord du train direction Negombo, près de l’aéroport. Nous retournons dans la même auberge qu’à l’arrivée.

DSCF0836-resized

C’est dimanche, les marchands de ballons font recette avec leurs chameaux et leurs perruches gonflables. Demain, nous nous envolons pour la Thaïlande. Mais c’est une toute autre histoire, qui vous sera contée une autre fois.

No tags for this post.