Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Les Demoiselles de Sigiriya

Jeudi 22 mars – Nous sommes à pied d’œuvre de bonne heure, devant le rocher majestueux de Sigirya. C’est le site préféré de Julie. Il réunit des jardins à même le sol et un à 200 mètres de hauteur, le tout protégé par plusieurs rangées de remparts.

6902276770_8ef2b4f436_b-resized

Il était une fois un roi qui avait deux fils. Un jour, il convoque l’un deux pour lui remettre un trésor. Ils vont ensemble en grande pompe sur des terres fertiles et s’arrêtent au bord d’une large rivière. La source d’eau et la vaste étendue de terre qu’elle irrigue est le trésor que le roi veut offrir à son fils. Mais Kassyapa n’a que faire de ce présent. Ce qu’il veut, c’est régner à la place de son frère. Il exécute son père, chasse son aîné et vient s’installer à Sigirya qu’il veut somptueuse et imprenable.

DSCF9247-resized

Après les jardins d’agréments et les piscines de marbre, deux rochers surplombent un escalier vers la citadelle.

P1060820-resized

Le monolithe nous maintient dans l’ombre pour cette première ascension. Nous empruntons ensuite un escalier en colimaçon et une passerelle métallique qui nous introduisent dans une galerie naturelle où nous attendent les Demoiselles de Sigiriya.

DSCF9265-resized

Ces fresques, protégées du soleil et des intempéries par la corniche, ont conservé leurs couleurs et leurs charmes coquins.

DSCF9267-resized

Elles furent commandées par le tyran Kassyapa au Ve siècle après Jésus Christ. Remarquez un repentis de l’artiste dans le corsage du personnage de droite : une main avait d’abord été représentée.

DSCF9299-resized

Mais l’ascension ne s’arrête pas là. Après un passage le long d’un mur-miroir couvert de graffiti anciens, d’autres degrés s’élèvent vers le ciel. La température a déjà monté elle aussi en ce début de matinée. Les premières marches sont encadrées par les pattes d’un lion.

DSCF9295-resized

Sigiriya signifie en effet “le rocher du lion”. Une sculpture gigantesque du roi des animaux aurait jadis dissimulé l’escalier.

DSCF9318-resized

A défaut, Sandrine se cramponne à Antoine pour compenser son vertige. L’épreuve vaut le coup puisque nous pouvons admirer la jungle depuis le palais de l’ancien monarque.

DSCF9307-resized

De nombreux moines font aussi la visite car un monastère fut aussi retrouvé sur le site.

DSCF9320-resized

Du haut du rocher, les jardins dessinent des formes géométriques parfaites. Au loin, une statue géante de Bouddha se découpe dans la verte forêt tropicale, blanche comme du lait.

DSCF9325-resized

La descente nous procure son lot de frissons dans la gueule disparue du félin.

DSCF9345-resized

Chris et Julie profitent de l’ombre au bord d’un bassin pour se remettre de ce petit exercice, moins physique que notre exploit à Adam’s Peak, certes, mais éprouvant.

DSCF9356-resized

Nous visitons ensuite le musée qui propose des maquettes et des reconstitutions intéressantes.

DSCF9359-resized

Il faut imaginer les bassins de l’époque nappés de nénuphars et de lotus en fleurs…

DSCF9371-resized

No tags for this post.