Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Bouddha soit loué !

Mardi 20 mars – Après notre ascension matinale d’Adam’s Peak et quelques kilomètres tortueux et chaotiques en minivan, nous faisons une pause bien agréable dans les superbes jardins botaniques de Peradeniya. De drôles d’arbres se dressent en tremblant vers le ciel et bordent la pelouse centrale : nous reconnaissons les pins colonnaires découverts en Nouvelle-Calédonie dans la baie des tortues.

DSCF9099-resized

Ce parc de 60 hectares est absolument fabuleux avec son jardin aux épices, sa maison des orchidées, son allée de palmiers royaux et autres spécimens. Gare à ne pas trébucher sur les racines !

DSCF9126-resized

De jeunes mariés se font tirer le portrait en costumes dans ce décor idéal.

P1060729-resized

On aime les couleurs apportées par les parapluies qui servent ici d’ombrelles, une particularité du Sri Lanka.

P1060734-resized

Près de la rivière, la sérénité du lieu est un peu perturbée par les cris de centaines de chauves-souris ayant élu domicile dans les arbres.

P1060747-resized

Après cette visite, nous rejoignons Kandy à quatre kilomètres et cherchons une pension pour la nuit. Chaque hébergement est un casse-tête depuis que nous avons un chauffeur. Les touristes ayant choisi ce mode de déplacement descendent généralement dans des hôtels qui fournissent d’office nourriture et lit au conducteur. Comme nous cherchons plutôt des pensions pas chères, l’hébergement et la restauration de Nihal ne sont pas compris. On nous regarde de travers, comme des Occidentaux radins, et Nihal est encore plus mal reçu, comme si nous n’étions pas satisfaits de ses services. Cette nuit-là, à Kandy, il dormira sur une table derrière un rideau, alors que des chambres sont vides… Cette table, c’était justement la couchette du gardien de nuit, un vieux monsieur qui a dû dormir dieu sait où. Ca nous met franchement mal à l’aise. On regrette que l’agence ne nous ait pas parlé des usages du pays à ce sujet. Dorénavant, dans toute négociation d’hébergement, nous inclurons le traitement du chauffeur. On finira par monter un tout petit peu en gamme pour se simplifier la vie.

DSCF9135-resized

A Kandy, Chris et Julie sont sous le charme du lac artificiel, dominé par un Bouddha géant dans les collines environnantes. Il est joli, mais moins impressionnant pour nous que les lacs indiens d’Udaipur et de Bundi.

P1060755-resized

Le lendemain matin, Antoine est barbouillé et ne nous accompagne pas dans les rues animées de Kandy, ancienne capitale d’un royaume cinghalais disparu. Nous commençons par le marché où l’on peut facilement trouver des poissons volants.

P1060768-resized

Fruits et légumes forment de hautes pyramides dans une autre cour.

P1060775-resized

Après quoi, nous nous dirigeons vers le temple Dalada Maligawa, autrement dit “de la dent de Bouddha”.

P1060778-resized

Oui, cette précieuse relique est ici conservée. On peut l’apercevoir de loin à trois reprises dans la journée (matin, midi et soir, horaires élastiques). On a oublié de vous dire, mais en haut d’Adam’s Peak se trouvait une empreinte de pied de Bouddha (on l’a manquée). Avec Anuradhapura et Polonnaruwa (pas facile à prononcer), Kandy forme ce qu’on appelle le triangle culturel. C’est une région chargée historiquement qui se trouve au centre géographique de l’île. On y retrouve de nombreuses traces des civilisations passées. Nous récupérons Antoine vers midi, un peu retapé, et roulons jusqu’à Dambulla.

DSCF9143-resized

Dambulla est le site préféré de Sandrine au Sri Lanka. Il s’agit de grottes transformées en temples bouddhistes avec de très belles peintures à même la roche. Un souverain déchu trouva ici refuge auprès d’un ermite. Après avoir repris sa place sur le trône, il fit aménager ce qui est aujourd’hui un des lieux saints du bouddhisme.

DSCF9151-resized

Nous accourons en fin de journée alors que la lumière décline déjà.

DSCF9186-resized

Outre les peintures, quantité de sculptures parent les cinq grottes.

DSCF9190-resized

Nous observons Bouddha sous toutes les coutures : assis, debout, couché, éveillé, illuminé, ayant atteint le nirvana (mort quoi), prenant la terre à témoin, méditant, argumentant, enseignant, donnant, apaisant les querelles… Il y a une posture précise pour chaque état.

P1060794-resized

Là par exemple il médite : les deux mains reposent l’une sur l’autre, paumes vers le ciel, la main droite sur la main gauche. Les jambes sont pliées en tailleur, dans la position du lotus.

P1060797-resized

Ici il médite encore sous la tête d’un cobra… même pas peur !

Sans titre-resized

Les moines sont reconnaissables à leur habit orange.

DSCF9195-resized

Ici, on tient les singes en respect derrière des grilles peu visibles. On adore leur coupe de cheveux trop courte et leurs yeux roulant comme des billes.

Voilà, c’était le 100e billet de ce blog. Nous sommes partis il y a 244 jours (ah quand même) et il nous reste encore 85 jours avant le retour “officiel”, celui du dernier billet d’avion (hein quoi c’est tout ?). Il est bien sûr modifiable (ouf). Nous avons consommé 88 % du budget global… Oups ! Ca sent vraiment la fin pourtant la Thaïlande, le et Bali sont toujours au programme (on se prépare à renoncer au Viêtnam). Et combien de jours à alimenter ce blog à votre avis ? Combien d’heures à entendre Antoine grogner que si on était parti avec un Mac au moins, on aurait gagné du temps ?

No tags for this post.