Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Sur la route des Blue Mountains

Samedi 7 janvier – Nous ne sommes pas peu fiers dans notre van. Nous allons adopter un nouveau mode de vie grâce à lui. C’est encore plus de liberté et d’indépendance. Nous nous dirigeons vers Wilsons Promontory à l’est de Melbourne. David nous en a dit le plus grand bien et nous a montré des photos qui ont fini de nous convaincre. Munis de notre “Camp 6”, un ouvrage recensant toutes les aires de repos d’Australie, gratuites et payantes, nous saurons où nous sommes autorisés à passer la nuit ou non, avec ou sans douche, avec ou sans robinet pour remplir le réservoir du van et continuer notre petite vaisselle et notre petite cuisine.

DSCF3871-resized

C’est un ouvrage précieux et volumineux qui comporte également la carte routière complète de l’Australie. Il vaut 60 dollars neuf mais grâce au talent de geek d’Antoine et à son réseau de bons tuyaux en Australie, nous réussissons à le racheter 35 dollars à un couple de Hollandais qui vient de terminer un périple en Australie. Nous avons fait nos calculs. La Nouvelle-Zélande nous a ruiné, nous avons aussi beaucoup dépensé aux Etats-Unis et nous pensons aux cinq mois à venir en Asie… Notre objectif en Australie tient donc du pari impossible : vivre avec 42 dollars par jour.

P1050406-resized (2)

C’est donc les sites gratuits qui auront notre préférence. Nous mangerons toujours dans le van les plats que nous aurons préparés, aucun extra ne sera permis sans avoir été débattu devant la haute autorité financière…

DSCF3877-resized

Nous passons notre première nuit en bord de route sur le site 90 dans l’état du Victoria. Il s’appelle Agnes River Rest Area. Le réveil se fait sous la pluie et à 11h nous comprenons qu’elle ne va pas cesser de la journée. Nous avons ressorti le poncho de pluie acquis au Pérou pour notre trek. Il n’avait encore jamais servi. Nous renonçons au Wilsons Promontory et poursuivons notre route vers le nord. Nous nous arrêtons au camp n° 2 du même état à Genoa. Miracle : il y a des douches (froides) ! Le lendemain, Sandrine se sent pousser des ailes et empoigne la table du van qui nous sert également de planche pour le lit afin de la ranger. Un élancement dans le bas du dos lui rappelle qu’elle vient de se faire un lumbago.

DSCF3904-resized

Antoine est donc seul maître à bord et la traîne jusqu’à Tilba-Tilba, un petit village fort sympathique perché dans les collines. Toutes les maisons sont en bois colorés.

DSCF3914-resized

La pluie a momentanément marqué une trêve.

DSCF3915-resized

Malgré les pilules de décontractyl, Sandrine souffre toujours du dos et pas en silence.

DSCF3925-resized

Assise, debout ou couchée, c’est pratiquement aussi douloureux. Il n’y a rien à faire qu’à attendre que ça passe. Le plus pénible, c’est de s’extraire du siège avant. Autant continuer à rouler, puisque la pluie reprend.

DSCF3923-resized

Nous faisons une étape éclair dans le centre de Sydney entre midi et deux, où nous avons déposé nos passeports au consulat indien en décembre. Les visas sont prêts.

P1050184-resized

Nous filons à l’ouest de Sydney dans les Blue Mountains. Nous arrivons juste avant la tombée de la nuit dans la vallée de Megalong et nous établissons sur le camp 482 de l’état du New South Wales.

P1050181-resized

Il ressemble à un vrai camping, les douches en moins. Il y a du monde installé là.

DSCF3939-resized

Le lendemain, nous retrouvons le soleil et les Blue Mountains nous offrent un spectacle régénérant. C’est l’essence des arbres qui créé cette espèce de vapeur bleutée à l’horizon. Ce sont tous des eucalyptus.

DSCF3944-resized

En fait cela ressemble au grand canyon avec des arbres.

DSCF3954-resized

Le soleil et la marche réchauffent les muscles dorsaux de Sandrine qui se détend enfin.

DSCF3960-resized

Antoine lui est complètement zen. Il laisse pousser cheveux, barbe et moustache.

DSCF3969-resized

Nous admirons le point de vue depuis le Govett’s Leap Lookout.

P1050199-resized

Un sentier au-dessus des falaises nous conduit  jusqu’au Veil Falls.

P1050202-resized

Nous déjeunons sur le parking du Evan’s Lookout qui nous offre un autre point de vue à quelques kilomètres.

P1050216-resized

On mitraille.

P1050221-resized

Le climat est vraiment agréable, ni trop chaud ni trop froid.

P1050222-resized

Avant de retourner nous garer dans la Old Ford Reserve, nous nous engageons au sud de Blackheath sur le sentier de Centenial Glen. Le vent siffle dans les arbres, c’est impressionnant. On dirait qu’il vient de loin, de très très loin.

DSCF3988-resized

Parce que la journée est vraiment superbe et que nous avons envie d’en profiter jusqu’au bout, nous explorons encore les environs du camp 482.

P1050230-resized

Une route de campagne, baignée des doux rayons du soleil couchant, se poursuit jusqu’à la bourgade d’Euroka.

P1050231-resized

Il doit être 18h, c’est le moment que les kangourous choisissent pour se montrer. Nous en apercevons deux qui s’immobilisent en nous voyant, avant de repartir tranquillement en faisant de larges bonds souples et fluides.

P1050236-resized

Le paysage est splendide et apaisant.

P1050244-resized

Nous apercevons la lisière de la forêt au fond d’un champ.

DSCF3994-resized

Le village d’Euroka nous apparaît dans un halo presque surnaturel.

No tags for this post.