Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Un dimanche de novembre à Santa Monica & Venice Beach

Dimanche 13 novembre – Nous avons quitté le nid de Massoud pour une auberge de jeunesse au coeur de Santa Monica. Lorsque nous ouvrons les yeux, le soleil brille de mille feux et nous sommes à deux pas de la plage. Nous prenons l’avion ce soir. Pas une minute à perdre pour profiter de Los Angeles.

DSCF0366-resized

Nous allons passer une journée formidable.

DSCF0373-resized

Avant de descendre sur la plage, nous passons devant un camion qui porte le nom des Seigneurs de Dogtown, quelques kids qui ont inventé le skate moderne. Il donne le ton. Dogtown, c’est le surnom de Venice Beach qu’on retrouvera un peu plus loin.

DSCF0377-resized

Sur la plage de Santa Monica, les corps pleins de vigueur se montrent en pleine action.

DSCF0387-resized

Antoine réalise un cliché difficile à éviter : le poste des lifeguards.

DSCF0397-resized

On rit devant cette jolie fille en short, T-shirt et bottes fourrées, ces fameuses UGG.

DSCF0399-resized

Antoine vole un autre instant magique à l’heure de la bronzette…

S0270402-resized

Un peu plus loin sur un parking, on trouve un autre camion étonnant. On ne sait pas trop si le bras qui dépasse appartient à un original ou à un SDF, peut-être les deux.

DSCF0413-resized

Nous arrivons à Venice Beach. Tous ceux que nous croiserons dorénavant seront dans cet entre-deux.

DSCF0431-resized

Les maisons cherchent à se distinguer elles aussi.

DSCF0425-resized

Nous restons accoudés un joli moment au skate parc. Des enfants de huit ou dix ans nous épatent et surpassent même leurs aînés.

S0510453-resized

On dirait des petits bolides.

S0650473-resized

Le long de la promenade aménagée en bord de plage, les boutiques délirantes se succèdent.

S0680476-resized

On retrouve le fameux esprit de la côte ouest qui nous a si souvent été vanté à Burning Man. Eh oui, on n’a pas fini de vous en parler.

S0740485-resized

Jim Morrison vivait à Venice Beach au milieu des années 60 (on peut le voir au début du film d’Oliver Stone, “The Doors”). C’est là qu’il rencontre un certain Ray Manzarek.

S0790490-resized

En début d’après-midi, on en a plein les pattes de marcher et on s’aperçoit qu’on a encore toute une série de canaux à explorer. On loue donc deux vélos pour aller plus vite.

DSCF0528-resized

La piste cyclable est prévue.

DSCF0537-resized

Les canaux sont bordés de ravissantes petites maisons, toutes différentes, dont on aimerait pouvoir profiter une après-midi, un week-end ou toute une vie.

DSCF0564-resizedDSCF0565-resized

Elles sont un peu collées les unes aux autres mais ça ne leur donne que plus de charme, comme des maisons de poupées.

DSCF0573-resized

Ici, on est très loin de l’agitation du Board Walk, la promenade du bord de mer.

DSCF0580-resized

Au pied d’une passerelle, un beagle semble prêt à s’envoler.

DSCF0592-resized

Mais le soleil rougeoie et nous rappelle qu’il est bientôt l’heure d’embarquer pour la Nouvelle Calédonie.

DSCF0593-resized

Nous abandonnons notre rêve californien pour l’exotisme d’un nouvel ailleurs.

Note de l’administrateur :

Attention, le système de commentaires a changé. Il sera plus facile pour nous de vous répondre. Toutefois, vous devez dorénavant choisir : s’abonner à « Réponses » à chacun de vos commentaires, si vous souhaitez recevoir notre réponse par email.

Nous avons répondu à vos derniers commentaires sans que cette fonction soit encore activée. Nous vous invitons à les consulter directement dans les articles concernés.

S0690477-resized

 

No tags for this post.