Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

La péninsule de Coromandel

Mardi 29 novembre – Nous atterrissons en début d’après-midi à Auckland, sur l’île du Nord de la Nouvelle Zélande. Nous récupérons à l’aéroport la voiture de location que nous avons réservée et c’est parti pour la conduite à gauche ! Nous avons décidé de nous diriger vers la péninsule de Coromandel à l’est.

DSCF1500-resized

Nous nous arrêtons à Thames en début de soirée. Ici la nuit tombe beaucoup plus tard qu’en Nouvelle Calédonie, on apprécie. A 21 heures, il fait encore clair.

DSCF1530-resized

Le lendemain, nous reprenons la route vers le nord de la péninsule. Nous visitons au passage les Water Gardens où des troncs de fougères coupés nous dévoilent un intérieur insolite, tout en volutes.

DSCF1558-resized

Les fougères, symboles de la Nouvelle Zélande, se déploient autour de nous.

DSCF1565-resized

Les jardins comportent plusieurs bassins et se terminent au bord d’une cascade. Les nymphéas sont en fleurs.

P1040693-resized

Nous poussons plus au nord encore jusqu’à Colville, un village perdu réputé pour être le repère de hippies.

DSCF1616-resized

Nous dormons à la ferme. Le temps semble arrêté dans les années 50. La propriétaire a elle-même tracé de petits plans de promenades dans les environs. Nous partons avec son dessin de “top of the range”, une petite marche sur la colline avec un point de vue sur la baie de Colville.

DSCF1625-resized

Nous devons traverser des champs bien paisibles. C’est un peu “la petite maison dans la prairie”. Nous suivons un sentier très pentu parmi les arbres. De grands mimosas parfument l’atmosphère.

DSCF1642-resized

Effectivement un joli panorama nous attend là-haut.

P1040698-resized

Qu’est-ce qu’on est bien, là…

DSCF1679-resized

En descendant, nous retraversons un ruisseau. Vaches et chevaux nous font légèrement dévier notre itinéraire.

DSCF1685-resized

Nous ne voyons pas de moutons mais ils ne doivent pas être bien loin…

DSCF1699-resized

Dans notre chambre, nous apprécions une nouvelle carte du monde, centrée sur le pacifique et non pas sur l’Europe comme nous en avons pris l’habitude. C’est bête, mais ça nous fait quelque chose. Un grand bol d’air frais à vrai dire.

DSCF1580-resized

Le lendemain, nous allons voir la baie d’un peu plus près.

DSCF1614-resized

A Colville, il n’y a qu’une école, qu’une épicerie-station-service, qu’un café, comme beaucoup de petites villes en Nouvelle Zélande. Ce qui est étonnant, c’est qu’il y a beaucoup d’espace sans qu’on se sente jamais isolés.

DSCF1724-resized

Les routes ne sont pas très bonnes dans la péninsule. Beaucoup ressemblent d’ailleurs à des pistes. Les virages s’enchaînent et ne se ressemblent pas. On met beaucoup de temps pour ne progresser que de quelques kilomètres.

DSCF1736-resized

Nous débouchons sur Little Bay, une petite plage charmante. On se demande bien de quoi vivent les habitants qui ont pignon sur l’océan.

DSCF1743-resized

Nous quittons bientôt la sauvage Coromandel pour des attractions plus touristiques.

DSCF1753-resized

Nos pas nous mènent à Cathedral Cove, soi-disant  l’un des sites les plus photographiés de Nouvelle Zélande. La petite marche en bord de mer est agréable mais la plage de Cathedral Cove en elle-même est un peu décevante.

DSCF1758-resized

C’est un simple trou dans la roche qui a fait sa réputation. Il laisse apercevoir la plage suivante. Bon.

DSCF1768-resized

Il fait beau mais le fond de l’air est frais et le vent souffle un peu. On a aucune envie de tenter la baignade.

DSCF1772-resized

Certains préfèrent d’ailleurs s’essayer à l’escalade malgré les panneaux de mise en garde. La roche blanche est très friable.

DSCF1782-resized

D’autres baies voisines sont tout aussi ravissantes.

DSCF1785-resized

Encore quelques kilomètres et nous sommes à Hot Water Beach dont on nous a vanté les sources chaudes. Nous sommes un peu en avance car il faut attendre la marée descendante pour les trouver. Armées d’une pelle de location, des baigneurs creusent à un endroit précis pour faire jaillir une eau très chaude qui vient de la terre volcanique située sous l’océan.

DSCF1817-resized

En fait de pelle, il vaut mieux attendre que la mer se retire. On a juste à remuer un doigt de pied dans le sable humide pour faire un passage à l’eau chaude. Attention, ça peut brûler.

DSCF1819-resized

Là encore il y a beaucoup de vent et on se contente du bain de pieds.

DSCF1832-resized

No tags for this post.