Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Côte Est

Lundi 19 novembre – Nous basculons sur la côte est et déjeunons dans la baie de Pouébo, près d’une cascade.

DSCF1035-resized

Un couple de métro y  tient un snack très sympa autour d’un camion. Nous ne sommes qu’à quelques mètres du gîte de Oubatche où nous allons passer la nuit. Il se met à pleuvoir en fin d’après-midi et sans discontinuer jusqu’au matin.

DSCF1042-resized

On apprécie un excellent buffet bien à l’abri où nous faisons connaissance avec des collègues de Thierry en reportage dans le secteur et un autre invité mystère que nous prenons pour un gendarme.

DSCF1078-resized

Il pleut souvent à Pouébo et le lendemain, le ciel est encore couvert quand nous remontons dans la voiture.

DSCF1089-resized

S0030994-resized

Les arbres du voyageur se déploient comme des éventails.

P1040463-resized

Nous nous arrêtons à La Ouaième devant un paysage qui nous donne un avant-goût de Nouvelle Zélande. Thierry nous promet une petite surprise après le prochain virage.

DSCF1146-resized

Il s’agit de traverser en bac ! On adore.

DSCF1156-resized

Petit à petit, nous nous éloignons du mauvais temps et retrouvons le soleil à Hienghène, connu pour sa poule.

DSCF1178-resized

Nous sommes bien loin de la métropole !

P1040499-resized

Sur la route, Thierry attire notre attention sur les boîtes-aux-lettres. Les habitants ont de l’idée pour abriter leur courrier.

DSCF1006-resizedDSCF1164-resized

DSCF1138-resizedDSCF1169-resizedDSCF1092-resizedDSCF1191-resized

On se laisse aussi émouvoir par les chiots qui ne demandent qu’à faire connaissance lorsqu’on s’arrête en bord de route.

DSCF1231-resized

Dans l’après-midi, nous retraversons la chaîne montagneuse au centre de l’île pour rejoindre la côte ouest.

DSCF1234-resized

Nous dormons cette nuit-là et la suivante sur la plage de Poé, dans un centre de vacances dont Thierry peut nous faire bénéficier. Le coucher de soleil y est sublime.

DSCF1240-resized

Le lendemain, nous empruntons un kayak pour approcher la barrière de corail. Quel dommage que nos appareils photos ne soient pas étanches ! Nous voyons des coquillages, des poissons et des plantes de toutes les couleurs. On les observe de plus près avec masques et tubas. Nous avons du mal à ramer de concert dans notre bi-place et le courant semble contre nous, ce qui agace passablement Antoine mais finit par un éclat de rire.

DSCF1273-resized

L’après-midi, nous reposons dans la baie des tortues, aux pieds des pins colonnaires qui défient les lois de la verticalité. Nous ne verrons pas de tortues mais des oiseaux qui planent dans le ciel, peut-être à la recherche des oeufs de tortues ?

DSCF1286-resized

Jeudi, notre dernier jour, nous approchons de la Côte Oubliée.

DSCF1356-resized

La vue est à couper le souffle.

DSCF1340-resized

La terre rouge contraste avec la végétation verdoyante, les bleus du ciel et de la mer. Nous touchons des plantes qui ont l’aspect du caoutchouc. Beaucoup de végétaux n’existent qu’en Nouvelle Calédonie. Ce sont des espèces uniques au monde.

DSCF1331-resizedDSCF1333-resized

Sur le chemin, des plantes carnivores gardent leurs pièges grands ouverts.

P1040552-resized

DSCF1351-resized

On vous laisse en musique avec Edou la star de Lifou du groupe Mexem.

No tags for this post.