Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

Mitla y Hierve el Agua

De Oaxaca, nous prenons un colectivo pour nous rendre sur le site de Mitla, autrefois occupé par les Zapotèques et les Mixtèques. On ne connaissait aucune de ces civilisations avant notre passage au Mexique, ça tombe bien. Dans notre précipitation  à descendre au bon arrêt, nous laissons sur la banquette le guide Géo que Mathieu et Sophie nous ont prêté, avec toutes les bonnes adresses où manger et dormir… Nous montrerons la photo du chauffeur au terminal de bus dans l’espoir de remettre la main dessus, en vain. Il aura probablement fini jeté par une fenêtre, car c’est ainsi qu’on a vu un agent faire le ménage sur la ligne.

DSCF4644-resized

Il nous reste fort heureusement le Guide Bleu pour les explications historiques. Nous admirons d’abord à Mitla une église de style coloniale avec ses dômes de couleurs rouges qui porte le nom de San Paolo. Ca nous change des habituels San Domingo et San Francisco, les deux principaux ordres à avoir été missionnés au Mexique par les Espagnols. C’est là que nous retrouvons Carole et Laurent, nos motards préférés.

DSCF4690-resized

A côté de l’église, derrière un joli marché artisanal, l’architecture de la cité précolombienne est caractérisée par des frises géométriques très variées.

DSCF4703-resized

Il faut bien baisser la tête pour se faufiler dans les différents patios et tombeaux. Les murs sont très épais.

DSCF4711-resized

Malgré les avertissements, Sandrine et Laurent n’évitent pas le choc avec la pierre.

P1020961-resized

Nous redescendons les ruelles colorées de Mitla pour atteindre la station de bus. Nous croisons pas mal de triporteurs-taxis qui font la navette entre le bas et le haut de la ville.

Un lampadaire incrusté dans une façade attire aussi notre attention. Pas commun !

La rue principale est un vrai spectacle.

Les triporteurs rouges et jaunes défilent entre les manufactures de tortillas et les échoppes de toutes sortes.

Arrivés à la station de bus, nous embarquons à bord d’un direction Hierve el Agua, autre lieu magique à une heure de piste.

Nous passons devant une maison fuschia. On a pas honte de la couleur ici. Elle réchauffe les coeurs et accroche le regard. Le terrain attenant à cette même maison est délimité par une haie de cactus rectiligne du plus bel effet !

DSCF4854-resized

Nous prenons petit à petit de la hauteur, ballotés entre les cailloux. On ne croise personne, juste des ânes en plein labeur.

Ce qui nous attend à Hierve el Agua, ce sont des sources calcaires qui ont formé des chutes pétrifiées en pleine montagne.

Nous avions prévu les maillots de bain mais puisqu’il ne s’agit pas de sources chaudes, seuls nos pieds profiteront des effets de l’eau sulfurée.

Nous restons un long moment à observer la formation du paysage au-dessus de la vallée.

Ca n’a jamais été aussi intéressant de regarder ses pieds.

Le choix des photos fut difficile…

Une dernière image ?

 

No tags for this post.