Suivez nous sur Twitter

Faut liker sur Facebook

SFO

Nous avons atterri à San Francisco le lundi 22 août 2011. Il y faisait un froid de canard après la chaleur new-yorkaise et surtout toutes ses auberges de jeunesse et hôtels bon marché étaient complets. A force d’obstination, nous sommes parvenus à nous assurer un toit au San Francisco City Center Hostel situé Downtown. Nous avons quand même changé 6 fois de chambre en 7 nuits dont la dernière en dortoirs non mixtes. L’adresse est malgré tout à retenir, on s’y est vraiment senti bien.

Légende : La vue d’une de nos chambres
Le premier soir, nous avons longuement marché dans les rues de San Francisco. Même avec nos laines polaires, nous avons trouvé le brouillard saisissant. Il s’est levé petit à petit, envahissant les abords du Golden Gate Park et jusqu’au mythique quartier de Haight-Ashbury, deux lieux de rassemblement pour les hippies, les vrais, ceux du temps béni de la route évidemment ! C’est là qu’en 1967 se réunirent quelques 100 000 personnes pour écouter entre autres The Doors, Grateful Dead, Jefferson Airplane, Janis Joplin, Otis Redding et The Jimi Hendrix Experience durant le fameux Summer of love. 

Nous avons bien arpenté Haight Street mardi et mercredi encore pour dénicher quelques accessoires dignes du festival Burning Man, dans la ligne de mire de cette semaine.

Nous en avons quand même profité pour nous hisser jusqu’en haut du proche Buena Vista Park qui surplombe la ville. Mais ce jour-là, comme tant d’autres, le Golden Gate Bridge avait les pieds dans la brume.

(écrit dans la file d’attente à l’entrée de Black Rock City)

No tags for this post.